LA RÉFLEXOLOGIE

 

Méthode

traditionnelle

chinoise

"Tao Wei"

Histoire de la réflexologie

Des illustrations et des textes anciens permettent de penser que les Chinois et les Égyptiens ont utilisé une forme de réflexologie des pieds durant l'Antiquité. 

La réflexologie moderne remonte aux travaux d’un médecin américain, le Dr William Fitzgerald. Tandis qu'il cherchait une méthode d'anesthésie en chirurgie mineure, il découvrit que la douleur éprouvée par ses patients diminuait s'il appliquait une pression sur certains points du corps. Sa théorie a été élaborée en 1913 et a mis en évidence ce que l'on appelle les "zones réflexes".

Ensuite, c'est Eunice Ingham (1889-1974), une physiothérapeute américaine, qui a mis au point, au début des années 1930, la réflexologie telle qu'on la connaît généralement aujourd'hui. Elle est l'auteure du premier traité de réflexologie moderne dans lequel l’ensemble du corps est littéralement « cartographié » sur les mains et les pieds.

 Il n'y a pas moins de 7200 terminaisons nerveuses et près de 85 points réflexes dans chaque pied. Ce qui explique l'efficacité de la pratique pour tout le corps.

La méthode que je pratique est quelque peu différente. Il s'agit d'une méthode traditionnelle chinoise du nom de "Tao Wei" créée par David Tran, président de l'Institut franco-chinois de réflexologie à Paris.

Il exerce depuis plus de 30 ans et donne des cours à la Faculté Libre de Médecine Naturelle et d'Ethnomédecine à Paris, dont le fondateur est le Docteur Jean-Pierre Willem, chirurgien et anthropologue.

La méthode de réflexologie "manuelle" que je pratique au niveau du visage, de la tête et des pieds, vise avant tout à apporter une infinie relaxation tout en rééquilibrant l'organisme et en respectant la sensibilité du receveur. Ce n'est que que du bonheur !

A quel moment faire une séance et à quelle fréquence ?

La réflexologie plantaire, quelque soit son approche, est une technique très efficace pour soulager le stress et relancer les différents systèmes organiques du corps. Elle permet de prendre soin de soi et de libérer les blocages tant sur le plan physique, mental ou émotionnel.

 Il ne s’agit en aucun cas d’un traitement médical. Le réflexologue ne fait pas de diagnostic.

La fréquence des séances dépend des troubles et de la réceptivité de l’organisme.

Pour une problématique bien précise : 2 ou 3 séances à 8 ou 10 jours d’intervalle peut être un bon rythme. Sinon, une visite chez votre réflexologue toutes les 3 ou 4 semaines permet un bon rééquilibrage et une bonne prévention.

On peut également décider de recevoir une séance au début de chaque saison.

Déroulé d'une séance

Pour une séance de réflexologie plantaire, il est préférable d'être dans une tenue décontractée. Les pieds nus peuvent bénéficier d'un spa des pieds dans lequel je verse quelques gouttes d'huile essentielle. Après un entretien approfondi, qui permet de mieux connaître l’état de santé général (qualité du sommeil, de la digestion, du niveau de stress, opérations récentes, habitude alimentaire, …) du consultant, celui-ci s’installe confortablement dans un transat ou sur une table de massage, selon le lieu de la séance. Les premiers gestes de réflexologie proprement dites sont dédiés à la détente de la personne. Puis, s’ensuit des manipulations précises sur certaines zones réflexes afin de permettre au corps de retrouver l'homéostasie nécessaire à son bon fonctionnement. Je procède également à un rééquilibrage énergétique durant toute la séance.

La réflexologie, qu’elle soit plantaire, palmaire ou faciale, procure une détente profonde et possède un aspect réparateur et préventif. Elle s’adapte aux besoins de chacun. permet une approche différente et complémentaire de la médecine allopathique.

La réflexologie  vise à mobiliser les processus d' autoguérison  du corps. Elle se pratique en exerçant une pression soutenue, ou des mouvements de lissage, pétrissage, ... avec le bout des doigts et les mains, sur des zones ou des points réflexes situés sur et sous les  pieds, les mains, le visage, la tête ou les  oreilles. Ces points correspondent à des organes ou des fonctions organiques. La réflexologie n’est pas une technique de massage, même si elle peut y ressembler à première vue. Elle serait davantage apparentée au shiatsu. La réflexologie ne prétend pas guérir des maux spécifiques. Elle cherche plutôt à apporter un certain  soulagement  à toutes sortes d’affections :

* Stimuler les organes internes et soulager les troubles dits "fonctionnels"

La stimulation des zones réflexes des organes aide à rétablir le bon fonctionnement des grands systèmes de l’organisme : respiratoire, digestif , endocrinien, urinaire ,… la réflexologie est très efficace pour tous les troubles fonctionnels : mauvaise digestion, constipation , syndrome prémenstruel,… C’est aussi un accompagnement idéal pour la femme enceinte , elle aide à réguler les petits maux liés à la grossesse ( insomnie , fatigue, mal de dos…).

* Améliorer la circulation sanguine et lymphatique

Le travail des zones réflexes du système lymphatique et du système sanguin améliore la circulation sanguine et lymphatique. Les sensations de jambes lourdes , les pieds froids , les œdèmes au niveau des chevilles s’atténuent. L’ élimination des toxines est facilitée et le système immunitaire renforcé.

* Apporter du confort au malade et aux personnes en soin palliatif

Pour beaucoup de personnes atteintes de maladies sévères comme le cancer, la sclérose en plaques ou en soin palliatif, la réflexologie apporte un véritable confort. Elle aide à supporter les traitements parfois lourds et leurs effets secondaires. Elle contribue à une diminution de leur état d’anxiété et améliore leur qualité de vie . Elles ressentent un sentiment de détente et de mieux-être.

* Maintenir en bonne santé et prévenir la maladie

En stimulant les systèmes lymphatique, endocrinien et les organes internes, la réflexologie soutient nos défenses immunitaires, aide à gérer le stress responsable de nombreux maux et peut alors jouer un rôle important de prévention et de maintien d’une bonne santé.

Contre-indications de la réflexologie

La réflexologie est une approche qui ne semble pas comporter de risques importants. Toutefois, certaines précautions sont à prendre, entre autres auprès des femmes enceintes avant les 4 mois de grossesse.

Les personnes souffrants de traumatismes et d’inflammations des pieds (entorses, foulures, ecchymoses...), de maladies cardio-vasculaires, de troubles circulatoires (phlébite, thrombose) doivent le signaler avant la séance.

 

En cas de douleurs ou autres désordres, optez pour une séance de Dien Chan. (voir explications sur mon site). Certaines situations requièrent l'accord du médecin traitant.

Il peut sembler paradoxal de vouloir soigner l'âme en s'adressant aux pieds ou au visage pour "entendre" d'où vient le mal.

Si l'âme souffre, le corps a mal. Il est donc important d'être soi-même à l'écoute de son corps.

Son langage est le reflet de l'âme et il manifestera "son état d'âme".

Quand l'être profond est heureux, on dit "qu'on est bien dans sa peau", le corps dispose alors d'une énergie décuplée. 

Dans le cas contraire, c'est la maladie "LE MAL A DIT".

 

 

"Soigner le corps,

 c'est

Soigner l'âme."

 Proverbe chinois